« Les 400 coups de Pierre Corneille, création de dominique Penloup, au musée Pierre corneille Jusqu'au 1er décembre 2006 | Accueil | Il reste si peu à dire et tant à peindre »

26 juin 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fugitive

Cette toile est... sa propre déchirure, ses brûlures, flétrissures : événements contre le vide, histoires vives sur la blancheur nue.

vi

vol...envol..survol de la douleur mise à nu..

Doune

*.* ( il y a bien ceci pour montrer les mirettes qui brillent mais c'est bien en dessous de la réalité!)
J'aime énormément ce triptyque!

sylvie

...

que j'aime
quelle finesse

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.