« 3 portraits de Pierre Autin-Grenier suivis d'un extrait de "C'est tous les jours comme ça" (inédit) | Accueil | LE LUMINUS TOUR : un livre pour rêveurs éveillés »

25 novembre 2006

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Fugitive

Bonjour Dominique ! Est-ce que ce livre est toujours disponible ? Je vais tout de suite filer sur le lien que vous mentionnez, alléchée par le regard de Mallarmé sur la couverture ! Et par celui, perçant et facétieux, de la corneille...
C'est très beau. Féerique et direct ! Vers une nuit intime qui scrute les étoiles des rêves, du désir, derrière les jours...
Et... je suis justement en train de travailler l'enluminure, appelée par les couleurs après m'être consacrée un certain temps à l'encre noire, vers une tentative d'épure qui m'était nécessaire (et que je ne compte pas délaisser pour autant !). A bientôt...

dp

Mon éditeur n'a jamais cru devoir me rendre des comptes sur les ventes de l'ouvrage publié, et ce au mépris du contrat signé. Toutes mes relances, même en plis recommandés avec AR sont restées lettres mortes...Il y a là un procés à gagner... Bref, pour répondre à votre question, il me semble que l'on ne trouve plus le livre en librairie, bien qu'il soit encore répertorié sur Electre.
Il m'en reste une 1/2 dz. d'exemplaires, si vous le souhaitez, j'en tiens un à votre dispo, si la chose vous tente, faites le moi savoir par Email.
La qualité graphique de vos encres, aperçues sur votre blog, sont une réussite.Je ne doute pas qu'il puisse en être autrement avec la couleurs et je suis curieux de découvrir les 1er résultats.
La fonction phatique de 90% des commentaires sur les blogs me déroute quelque peu, j'admire beaucoup Doune de la manière dont elle gère cela, j'en suis incapable. A bientôt.

Fugitive

Merci beaucoup, Dominique. Cela me ferait très plaisir. Je vous envoie mes coordonnées.

frédériClément

... allèchant, cher Dominique, ce travail et ton expo... Tiens moi, tiens nous au courant de son itinéraire... Se rapprochera-t-elle de l'Ile de France ?...

(une question : un peu penaud, je reviens de chez Monsieur Robert, mon dictionnaire, il ne m'a rien dit du tout sur le mot "phatique" ... ?... penaud, et bredouille, le Clément ! ... mais je devine ce que tu veux dire...

Amicalement à toi. frédériC

dp

Dis moi cher FrédériC, il me semble que nous devrions songer à présenter à Monsieur Robert le ou Larouse en 5 vol.,ce serait mots et merveilles assurés. En attendant j'ouvre le vol. 4 -Marburg/Recteur- tout un programme!
Phasiandiné n.m(gr. phasianos, faisan). Oiseau galliforme, surtout....
voyons plus loin
Phasme ou phasmidé n.m......
Volà j'y suis:

PHATIQUE adj. Se dit de la fonction du langage lorsque celui-ci ne sert pas à communiquer un message, mais à maintenir le contact entre le locuteur et le destinataire.
Mais à la lecture de mon dictionnaire je préfére celle de ton Luminus tour,qui est un superbe livre comme toi seul en as le secret.
Amicalement et à bientôt.

frédériClément

...."Mais à la lecture de mon dictionnaire je préfére celle de ton Luminus tour".... dis-tu, Dominique ... C'est sympa, mais tu te doutes bien que pour moi, c'est l'inverse : je me régale de ballades entre les pages de Monsieur Robert...
Mais là, Monsieur Robert pour ce mot plus haut fut en dessous de tout ... Merci donc pour la précision... et "phatique" était bien sûr le mot juste ...

Au Salon du Livre de Montreuil, j'ai rencontré la jeune libraire, Bénédicte, de l'Armitières qui a écrit un joli article pour "exalter" le LUMINUS, son coup de coeur de la rentrée...

Amicalement à toi, Dominique

frédériC
http://fredericlement.blogspirit.com

Kaïkank

La pierre cunéïforme revisitée rejoint votre "contemporainité"
L' ombre de Mallarmé flotte en une rencontre karmique en pilier de souvenance complice ...
Je me régale de chacune de vos oeuvres ... Je prends le temps de la rencontre, de revenir encore et encore incognito et reste en silence à y glisser hors du temps, en rencontre plus exactement des temps dans lesquels s' évanouissent les frontières des siècles ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.