« Encres du désert / Des aires d'encre | Accueil | Duchamp d'avril »

29 janvier 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

washi

Je pense que le voyage a toujours un rôle "initiatique" dans le sens d'une évolution personnelle.
On ne revient jamais "indemne" d'un voyage.Il continue d'exister en nous.
Je pense que la rencontre avec le désert doit être un moment très intense.
Merci à toi de nous faire partager les "traces" de ce voyage, qu'elles soient en mots ou en images... :)

Kaïkan

Et pendant que s' inscrivaient sur ces pages vierges les mémoires du corps, le soleil, par-dessus votre épaule s' amusait en calligraphies mouvantes à imprimer, l' espace d' un instant éphémère, la gestuelle D' une nature innondée de lumière ...
Nul doute que ces pages trouveront, en temps voulu, leur place juste dans l' écrin de la création ...
La gestation a besoin de temps et l' incarnation d' un long chemin à parcourir ... Ne réveillez pas trop tôt l' oeuvre en sommeil, Dominique, je suis certaine qu' elle vous fera signe d' elle-même ... Beaux moments dans l' univers du créer en harmonie à vous ...

Fugitive

Ce qui me touche, c'est justement cette coexistence de notre monde et du désert... ces présences qui s'ignorent, toutes les deux vouées à leur propre accomplissement... Et puis, notre désir d'y interroger le vide, où ce qu'on croit l'être, d'y faire retraite pour y comprendre l'essentiel, pour apprendre à voir le plein. Et à sentir leur identité.
Ce qui me touche... bien que jamais encore je n'y sois allée. Et parce que j'y pense souvent.

vi

Carnet de lumières à couleur et finesse de sable..correspondance..Sourire vers vous en ce mardi, Cher Dominique.La rencontre avec le désert relève oui, de l'intime, de l'harmonie, du profond et de l'essentiel...moment de grâce unique et singulier.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.